• Home thoughts from abroad

    I could be a millionaire if I had the money
    I could own a mansion, no I don't think I'd like that
    But I might write a song that makes you laugh, now that would be funny
    And you could tell your friends in England you'd like that
    But now I've chosen aeroplanes and boats to come between us
    And a line or two on paper wouldn't go amiss
    How is Worcestershire? Is it still the same between us?
    Do you still use television to send you fast asleep?
    Can you last another week? Does the cistern still leak?
    Or have you found a man to mend it?
    Oh, and by the way, how's your broken heart?
    Is that mended too? I miss you
    I miss you, I really do.

    I've been reading Browning, Keats and William Wordsworth
    And they all seem to be saying the same thing for me
    Well I like the words they use, and I like the way they use them
    You know, Home Thoughts From Abroad is such a beautiful poem
    And I know how Robert Browning must have felt
    'Cause I'm feeling the same way about you
    Wondering what you're doing and if you need some help
    Do I still occupy your mind? Am I being so unkind?
    Do you find it very lonely, or have you found someone to laugh with?
    Oh, and by the way, are you laughing now?
    'Cause I'm not, I miss you
    I miss you, I really do.

    I really do.

     

    Je pourrais être un millionnaire si j'avais de l'argent
    Je pourrais posséder une maison, non, je ne pense pas que je le voudrais
    Mais je pourrais écrire une chanson qui te fait rire, ça serait drôle
    Et tu pourrez dire à tes amis en Angleterre que tu aimes  ça
    Mais maintenant, j'ai choisi les avions et les bateaux pour nous séparer
    Et une ou deux lignes sur le papier serait les bienvenues
    Comment est Worcestershire? Entre nous ,est-il toujours le même ?
    Utilises-tu encore la télévision pour t' endormir plus vite?
    Peux-tu tenir encore une semaine? Est-ce que la citerne fuit toujours ?
    Ou as-tu trouvé un homme pour la réparer?
    Oh, et en passant, comment va ton cœur brisé?
    Est-il guerri ? Tu me manques
    Tu me manques, je le pense vraiment.

    J'ai lu Browning, Keats et William Wordsworth
    Et ils semblent tous me dire la même chose
    Eh bien j'aime les mots qu'ils utilisent, et j'aime la façon dont ils les utilisent
    Tu sais, Pensées de l'étranger est un si beau poème
    Et je sais comment Robert Browning a dû se sentir
    Parce que je ressens toujours la même chose pour toi
    Me demandant ce que tu fais et si tu as besoin d'aide
    Est-ce que j'occupe toujours tes pensées?

    Ai-je été si méchant?
    Es-tu toujours seule , ou as-tu trouvé quelqu'un ?
    Oh, et en passant, ries-tu maintenant?
    Parce que moi pas, tu me manques
    Tu me manques, je le pense vraiment.

    Je le pense vraiment.

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :