•  

     

    Ben ! enfin on dit pas ça !!!!!

     

     

    Et le Gérard ¹  de la remarque la plus embarrassante  reviens à 

    Mr Cameraman 

     

     Et le Gérard est attribué à ...

     

     durée 31 s

     

     

     

    Le cameraman - dragueur :

    ' Vos  lèvres semblent aussi douce qu'elles paraissent être à l'écran  !!!! '    

    Colm :  -une demi seconde regard vers l'intervieweuse un peu interrogatif puis éclat de rire -  

     ' Il faut demander à ma femme pour le confirmer et je ne suis pas gay  donc vous ne pourrez pas le savoir .'        

     

     

     Et le Gérard est attribué à ...

     

     

     

    Ben ! enfin on dit pas ça !!!!!

     

     

     

    ¹  Les Gérard de la télévision est une cérémonie satirique qui récompense les plus mauvais programmes et animateurs de la télévision française, en parodiant les codes des cérémonies du type 7 d'Or.Le parpaing est le symbole du prix remis aux récipiendaires.

     


    17 commentaires
  •  

     

     

     

    Mangerton roadMangerton road - Colm WilkinsonMangerton road

     Mangerton road                                                                                                                                     Mangerton road  - Colm Wilkinson                                                                    Mangerton road

    Colm revient dans la rue de son enfance Mangerton Road .

    Au N° 68 précisément , rue de sa naissance et de son enfance dans un quartier/cité ouvrière aux maisonnettes identiques avec jardinet . En plaisantant il raconte qu'il était dans la partie "chic" de la cité car la maison avait 4 pièces ( naissance dans la pièce du bas ) ce qui pour accueillir les 10 enfants et les parents ne semblent pas de trop .  Maisonnette qu'il quittera avec chagrin et regrets même si ce fut pour une maison plus grande et avec plus de "conforts ". 

    Moment d'émotions évidentes, Colm Wilkinson récitant les paroles de sa chanson Mangerton (écrite en 1980) avec une voix tremblante puis étranglée qu'il tente de maîtriser .

     

     durée 1.49

     

     

    Mangerton, Oh Mangerton , je me souviens quand nous étions jeune

    Mangerton Oh Mangerton , je me souviens de cet été au doux soleil

     

    Et c'était la vie d'enfant qui s'en allait

    mon visage rouge cramoisi

    les cheveux coupés,les jambes dodus, les bras blessés à force de grimper aux arbres

    Et la vieille voiture noire quittant la vallée et l'herbe était jaune et mourrait

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions

      

    Je me glissais dans le confessionnal pour avouer mes péchés

    dans la sainte crainte et en tremblant

    Avec le visage d'un renard le vieux prêtre observait

    et essayait d'entendre de ses oreilles fatiguées ma longue et terrible litanie .

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions .

      

    Nous avions fait les paquets , la famille s'agrandissait encore 

    et nous devions nous en aller  froidement , 

    Je pensais que j'allais mourir, je savais pour sûr que j'allais pleurer au moment de partir .

    Ce que j'ai laissé derrière jamais je ne le retrouverai même si je continue à chercher

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions .

     

    Mangerton Oh Mangerton je me souviens quand j'étais jeune

     


    16 commentaires
  •  

     

    Colm Wilkinson

     

     

    Chicago Tribune 14 Déc 1995 Drama Tests

     

    “During the London run of “Les Miz,” an irrepressibly boozy actor vowed he would make his friend Wilkinson break up before he left the show. He’d failed to do so by the time he finally did leave the production, but two days later, during the scene in which Wilkinson and his adopted daughter Cosette walk through a darkened Paris slum, the fun-loving actor turned up on stage in a slouch hat and raincoat.

    “He was out of the play, and on stage for pure devilment,” said Wilkinson. “He opens his coat and he hasn’t got a stitch on underneath. He’s completely naked. I can feel this shocked woman (Cosette) stiffen. And he says :

    `What do you think of this, governor?’

    The audience couldn’t quite see what was going on, so Wilkinson finished the scene without breaking up. But in another where he’s knocked down by Javert’s police, he looked up to see his raincoat friend standing directly above him, and so jumped up and ran off stage.

    At Wilkinson’s curtain call time, the same raincoat friend ran up and down the aisle shouting at the audience,

    “Stand up, you bastards, he’s a star!”

     

     

    "Pendant les représentations des "  Miz "à Londres, un acteur très facétieux a juré qu'il ferait craquer et  provoquer un fou rire à son ami Wilkinson avant qu'il ne quitte le spectacle. Il n'avait pas réussi à le faire au moment où il a finalement quitté la production, mais deux jours plus tard, pendant la scène où Wilkinson et sa fille adoptive Cosette marchent dans un bidonville sombre de Paris, ledit acteur s'amuse à monter sur scène avec  un chapeau et un imperméable.

    "Il n'était plus dans le jeu de la pièce et n'était  sur scène que par pure  diablerie ", a déclaré Wilkinson. "Il ouvre son imperméable et il n'a rien en dessous. Il est complètement nu. J'ai  pu sentir la jeune femme choquée (Cosette) se raidir. Et il me dit:

    "Que penses-tu de ça, gouverneur (patron ) ?"

    Le public ne pouvait pas vraiment voir ce qui se passait, alors Wilkinson a terminé la scène sans craquer. Mais à un autre moment où il était renversé par la policier Javert, il a levé les yeux pour voir son ami à l'imperméable se tenir directement au-dessus de lui toujours nu comme un ver, et sautant et  courant hors de la scène.

    Au moment de l'appel du rideau de Wilkinson, le même ami à l' imperméable a couru de long en large dans l'allée en criant à l'auditoire,

    "Tenez-vous debout, bâtards, il est une star!"

     

    J'ai mis une feuille de vigne pudique pour éviter tout traumatisme ...

    'What do you think of this, governor?’  'Que penses-tu de ça , patron'

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     MY GOOOOD !!!!!!!!!

     

    Colm Wilkinson

     

     

     

     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires