• Marin Mazzie , Laurie Williamson et Colm Wilkinson

    Marin Mazzie , Laurie Williamson et Colm Wilkinson

     

    "Andrew Lloyd Webber Love Trio "

     

     

    Une chanson d'amour qui en réalité en contient  3 .

    Chanson connue sous le titre d' Andrew Lloyd Webber Love Trio . Ce sont 3 balades du même compositeur (Andrew Lloyd Webber ) mises ensemble :

    "Love changes Everything"

    "Song Unexpected"

    "I don't know how to love him "

     

    C'est normalement interprété par un trio de chanteuse . Ici , il s'agit du document audio d'une remarquable tournée américaine et canadienne de 1995 avec en vedette Colm et 2 grandes chanteuses Marin Mazzie et Laurie Williamson . La particularité de cette tournée : des chansons d'un même auteur Andrew Llyod Webber , des duos, des trios et des solos de Colm sur beaucoup de chansons dévolues à des femmes - le sous titre de la tournée était Musical Experience . Il n'y a aucun disque , seul existe des enregistrements fait par des personnes du public . 

    "Love changes Everything" tirée de  "Aspects of Love"

    Colm Wilkinson

    Love, love changes everything
    Hands and faces, earth and sky
    Love, love changes everything
    How you live and how you die
    Love, love can make the summer fly
    Or a night seem like a lifetime
    Yes love, love changes everything
    Now I tremble at your name
    Nothing in the world will ever be the same
    Love, love changes everything
    Days are longer, words mean more
    Love, love changes everything
    Pain is deeper than before
    Love will turn your world around
    And that world will last forever
    Yes love, love changes everything
    Brings you glory, brings you shame
    Nothing in the world will ever be the same

    "Song Unexpected"

    Marin Mazzie 

    I have never felt like this
    For once I'm lost for words
    Your smile has really thrown me
    This is not like me at all
    I never thought I'd know
    The kind of love you've shown me

    Now, no matter where I am
    No matter what I do
    I see your face appearing
    Like an unexpected song
    An unexpected song
    That only we are hearing

    I don't know what's going on
    Can't work it out at all
    Whatever made you choose me
    I just can't believe my eyes
    You look at me as though
    You couldn't bear to loose me

    Now, no matter where I am
    No matter what I do
    I see your face appearing
    Like an unexpected song
    An unexpected song
    That only we are hearing

    "I don't know how to love him " tirée de "Jesus Christ Superstar" 

    Laurie Williamson


    I don't know how to love him.
    What to do, how to move him.
    I've been changed, yes really changed.
    In these past few days, when I've seen myself,
    I seem like someone else.
    I don't know how to take this.
    I don't see why he moves me.
    He's a man. He's just a man.
    And I've had so many men before,
    In very many ways,
    He's just one more.
    Should I bring him down?
    Should I scream and shout?
    Should I speak of love,
    Let my feelings out?
    I never thought I'd come to this.
    What's it all about?

    Puis les 3 voix de Colm Wilkinson , Marin Mazzie et Laurie Williamson se mêlent et s'entremêlent ...

    Superbe !

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    TV - Lets Face the Music -Lerner & Lowe -They Call the Wind Mariah -   Ils appellent le vent Maria

     

     

    Emission Lets Face The Music - Lerner & Lowe 1989

     

     

    "Ils appellent le Vent Maria " est une chanson populaire américaine avec des paroles écrites par Alan J. Lerner et musique de Frederick Loewe pour leur  Broadway musical , Paint Your Wagon ," La Kermesse de l'Ouest " de 1951 qui est situé lors de la ruée vers l'or en Californie Rufus Smith chanta la chanson sur Broadway. C' est rapidement devenu un succès retentissant  et pendant la guerre de Corée, la chanson était parmi les musiques populaires écoutées par les troupes . Un film en fut adapté en 1969 avec Jean Seberg,  Lee Marvin et Clint Eastwood qui chantaient tous deux leur chanson .

    Dans le film c'est Harve Presnell  qui chante cette chanson .

    Il est depuis devenu un standard, interprété  par de nombreux chanteurs .

     

     

     

    Extrait de vidéo tiré de la vidéo de Cwas Press    Lets Face The Music - Lerner & Lowe Part 2 1989 https://youtu.be/_-xVtQOuzxc

    They Call The Wind Mariah

    Way out west, they got a name
    For rain and wind and fire
    The rain is Tess, the fire's joe and
    They call the wind Mariah

     Mariah blows the stars around
    And sends the clouds a-flying
    Mariah makes the mountain sounds
    Like folks were up there dying
    Mariah, They call the wind Mariah

     Before I knew Mariahs name
    And heard her wail and whining
    I had a girl and she had me
    And the sun was always shining
      but then one day I left my girl
    I left her far behind me
    And now I'm lost, I'm oh so lost
    Not even God can find me

    Mariah,  Mariah, They call the wind Mariah
    I hear they got a name for rain
    And wind and fire only
    But when you're lost and all alone
    There ain't no words but lonely
    And I'm a lost and lonely man
    Without a star to guide me
    Mariah, blow my love to me
    I need my girl beside me
      Mariah, Mariah
     They call the wind Mariah
    Mariah, Mariah
     Blow my love to me

    Dans l'Ouest, ils ont un nom
    Pour la pluie et le vent et le feu
    La pluie est Tess, Joe le feu et
    Ils appellent le vent Maria

      Maria souffle des étoiles tout  autour
    Et renvoie les nuages
    Maria fait paraître la montagne 
     Alors que les gens mouraient là-bas
    Maria,  Ils appellent le vent Maria

     Avant que je ne connaisse le nom de  Maria
    Et ai entendu son gémissement et ses pleurs
    J'avais une amoureuse et elle m'avait
    Et le soleil brillait toujours
      mais un jour j'ai laissé mon amoureuse 
    Je l'ai laissée loin derrière moi
    Et maintenant, je suis perdu, je suis perdu oh si perdu
    Pas même Dieu peut me trouver

    Maria, Maria,  Ils appellent le vent Maria
    J'ai entendu dire qu'ils ont un nom pour la pluie
    Et le vent et le feu
    Mais quand vous êtes perdu et tout seul
    Il n'y a pas de mots, juste la solitude
    Et je suis un homme perdu et solitaire
    Sans une étoile pour me guider
    Maria, souffle mon amour vers moi
    J'ai besoin de mon amoureuse à mes côtés
      Maria,  Maria

    Ils appellent le vent Maria
      Maria,  Maria
     Ramène mon amour vers moi

     

     

     

     

    TV - Lets Face the Music -Lerner & Lowe -They Call the Wind Mariah -   Ils appellent le vent Maria

     

     

    Interprétation dans le film par Harve Presnell 

     


    9 commentaires
  •  

     

    Molly Malone

     

    L’une des figures de Dublin les plus connues, et la muse de l’hymne officieux de la capitale Irlandaise .

    Durant le dix-huitième siècle, la jeune poissonnière vendait des fruits de mers toute la journée avec ses parents au détour des rues Graphton et Saint Stephen. Considérée comme l’une des plus belles femmes de Dublin, la légende veut qu’à la nuit tombée, elle vendait sont corps dans la rue, mais rien n’a réellement été prouvé.

    molly malone

    Bien qu’il existe des traces d’une Molly Malone dans les registres de l’église Saint John, baptisée en 1663 et enterrée en 1699, on est pas certains que la Molly Malone de la chanson ai réellement existé. De plus, les dates recueillies par l’église ne concordent pas avec la légende. Mystère de l’Irlande, elle serait morte selon la chanson d’une forte fièvre et depuis ce jour, elle hante les rues de Dublin.

    Pour la célébration du premier millénaire de Dublin en 1988, une statue commémorative de Molly Malone fut érigée dans la rue de Grafton, conçue par Jean Rynhart. Elle porte le nom de « The Tard with the Cart« , soit « La Prostituée à la charette ».

    De nos jours, Molly Malone est un air chanté à tout va dans les rues de Dublin dont il est devenu l’hymne officieux .

    En tant qu'Irlandais et Dublinois  Colm la chante bien sûr en particulier lors de ses passages à Dublin .

     

    'Band of Dubs' 1988 Dublin Millenium

    "La Bande des Dublinois"

    regroupant les plus grands  chanteurs et chanteuses Dublinois

    Paddy Moloney (Chieftains) - Maire Ní Bhráionáin (Clannad) - Leslie Dowdall (In Tua Nua) -  Maura O’ Connell - Mary Black - Finbar Furey - Johnny Logan - Jim McCann - Christy Moore - Paul Brady -  Colm Wilkinson - Ronnie Drew - Shay Healy - Tony Kelly - The Dubliners - The Fureys/Davey Arthur

     

     

     

    Colm Concert Dublin 2010

     

     

    Dans la jolie ville de Dublin

    Où les filles sont si jolies
    J’ai d’abord posé mon regard sur la douce Molly Malone
    Alors qu’elle poussait sa brouette
    A travers les rues larges ou étroites
    Criant « Coques et moules vivantes, vivantes oh »
    Elle était poissonnière
    Ah ça ce n’était pas contesté
    Comme son père et sa mère avant
    Et les deux poussaient leur brouette
    A travers les rues larges et étroites
    Criant « Coques et moules vivantes, vivantes oh »
    Elle mourut d’une fièvre
    Et personne ne put la sauver
    Et telle fut la fin de la douce Molly Malone
    Maintenant son fantôme pousse sa brouette
    A travers les rues larges et étroites

    Criant « Coques et moules vivantes, vivantes oh »

     

    Versions françaises

     

    La ballade de Molly Malone 1999 

    Hugues Aufray

     C’est un ange de Dublin, qui a conduit mon chemin
    Au pied d’une madone, la douce Molly Malone
    On raconte que la belle poussait sa ritournell’
    Et son chariot en chantant, ‘’ alive , alive, oh !’’

    Alive, alive , oh-oh !
    Voyez s’ils sont beaux
    Mes fruits de mer – et pas chers !
    Alive, alive, oh !

    Au marché dès l’aurore ell’ chantait d’une voix d’or
    Dressait son étalage, tout de frais coquillages
    Pour ses pauvres parents, non pas chers ell’ les vend..
    Sur son chariot en chantant, ‘’ alive, alive, oh !’’

    Alive, alive , oh-oh !
    Voyez s’ils sont beaux
    Mes fruits de mer – et pas chers !
    Alive, alive, oh !

    Ell’ mourut d’une fièvre, une rose sur les lèvres
    Elle est montée au ciel, telle une tourterelle
    Petite marchande, elle devint une légende
    Fleur de ruisseau, en chantant,’’alive, alive, oh !’’

    Alive, alive , oh-oh !
    Voyez s’ils sont beaux
    Mes fruits de mer – et pas chers !
    Alive, alive, oh !

    Les soirs de clair de lune, on entend dans la brume
    Une voix qui fredonne, c’est la douce Molly Malone
    Elle chante dans la lande, et fait pleurer l’Irlande
    Et son drapeau en chantant,’’alive, alive, oh !’’

    Alive, alive oh-oh !
    Alive, alive oh-oh !
    Crying cockles ans mussels
    Alive, alive, oh.

    Alive, alive , oh-oh !
    Voyez s’ils sont beaux
    Mes fruits de mer – et pas chers !
    Alive, alive, oh !

    Molly Malone - 2009

    Renaud

     

     À Dublin City
    Où les filles sont si jolies
    Qui donc se souvient de "sweet" Molly Malone

    Elle poussait un vieux chariot
    Du bas des rues jusqu'en haut
    En proposant
    Aux passants
    Du lilas, des roses

     Refrain:
    Du lilas, des roses {x2}
    Et puis sa fleur au p'tit bonheur
    À votre bon cœur

    Comme le fit sa mère
    Dans les mêmes rues, hier
    Molly vendait des fleurs aux mille couleurs
    Mais, de toutes, la plus belle
    Qui se croyait immortelle
    C'était bien celle
    Que les demoiselles
    Cachent sous leurs dentelles

      Refrain

    Molly Malone un jour
    D'une maladie d'amour
    Mourut comme meurent les plus jolies des fleurs
    C'est son fantôme, aujourd'hui,
    Dans les rues de Dublin City
    Qui fait pousser
    Au fond des cœurs
    Des millions de fleurs

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires