• 19 - Les Temps difficiles ...

     

    Temps difficiles ...

     

    Colm Wilkinson parle assez rarement des années difficiles ou galères , cela fait partie de la vie d'artiste .

    Car la route fut longue et sinueuse jusqu'au succès .

    De ce long chemin il en tire la conclusion qu'il n'est pas une célébrité   

     La célébrité n' est pas quelque chose avec laquelle il est  confortable. Et quand on le dit star il proteste 

    CW  "je ne suis pas une star. Le mot star est très galvaudé et on en use et abuse . Des gens comme Sammy Davis Jnr et Judy Garland étaient des stars. Je suis simplement quelqu'un qui fait un travail qui est public , à la vue de tous "

    Bien sûr il connaît le succès, mais il n'a jamais perdu de vue d'où il vient et qui il est . Il a rencontré des rois, reines, des géants de la  musique, des présidents et des stars, mais à la fin de la journée, il m'a dit que simplement  "ces gens sont juste des gens comme les autres " interview 22 juillet 2007 Irish Independant


    Il admet que ses années de cabaret furent difficiles et que c'est une école du métier dure dans des conditions le plus souvent horribles et parfois dans des endroits sordides entre cachet misérable et clients venus pour boire, manger mais sûrement pas écouter un type chanter .  Ce sont des endroits où " l'âme est détruite "   "It was soul destroying "    Irish times  12 février 1998 http://www.irishtimes.com/culture/mr-mrs-and-mis-1.134730

    De plus son amour pour les bluesmen et  les rockeurs noirs  tels  Bo Diddley and Chuck Berry n'étaient pas aux goûts du public irlandais  .

     D'après la légende il a interrompu un spectacle au  milieu d'une chanson pour réprimander des filles chahutant , parlant fort et leurs petits amis totalement ivres qui voulaient mettre le bazar et voulaient après balancer des briques dans les fenêtres .

    CW " Pas des briques mais ils ont vraiment essayé de saccager notre véhicule . Beaucoup d'endroits sur le circuit des clubs étaient "chauds" et sordides  . J'ai juste dit à quelques personnes , vous avez payé votre livre  pour un spectacle, pourriez - vous vous arrêter  et prendre du plaisir à écouter ". Interview The Independant 19 juillet 2007

    Etant donné son angoisse latente et permanente sur son obligation de subvenir aux besoins de sa famille , il a parfois été guidé non pas par des choix artistiques mais tout simplement  le désir de travailler quoiqu'il en coute  pour nourrir et loger les siens .

    Il accepta donc de faire des publicités , paroles , musique et chant qui étaient diffuser sur les radios ou dans les magasins .

    Pub pour des boissons à l'orange , pour des saucisses ou des voitures .

    Il ne s'en est jamais caché , à ses yeux il faisait ce qu'il fallait pour ne pas être au chômage,  point .

    CW  "Dès le début j'ai eu une femme et des enfants et je devais subvenir à leurs besoins . Je n'ai jamais fait d'excuses pour avoir accepter  le travail où il était . Il débite à toute allure une liste des jingles de radio indélébiles qu'il a enregistrés dans les années 1970." J'ai fait des annonces pour des Saucisses Donnelly, Squeeze orange pressé, Renault 4. " interview The Independant 19 juillet 2007

    Voici une pub pour la Renault 4 .

    L'année ? vers années 70

     

     

     

     

    Temps difficiles ...

    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :