• 09 - Show et beaucoup Business - Interview

    Show  pas mal Business

     Lors de la création de "Theatre 20"

    Show  pas mal Business

     

    Virée dans ce drôle de monde qu'est le Show Business .

    "Les Hommes en costard et chiffre "

    C'est une expression qu'emploie Colm Wilkinson à propos des producteurs de spectacles musicaux ou de théâtre .

    "Ce qu'ils veulent c'est ne prendre aucun risque , ils veulent donc des spectacles déjà connus et si possible avec une tête d'affiche connu du public , c'est pour eux une assurance car ce qu'ils veulent avant tout c'est gagner de l'argent . C'est un domaine  difficile et les producteurs privilégiant les nouveaux auteurs et les jeunes chanteurs deviennent rares , ce sont devenus des hommes en costard ne pensant qu'aux chiffres et à leur bon investissement . Ce sont des financiers avant tout et ils ne pensent qu'aux profits . Mais il ne s'agit pas d'investissement mais de pari , de donner une chance à de nouvelles créations et à de nouveaux chanteurs . Pour 1 réussite vous avez 10 échecs .Les nouvelles comédies musicales de qualité sont rares et se meurent  par manque d'argent ."

    C'est en partie pour ça qu'il est le fondateur avec 16 autres artistes d'une association à but non lucratif "Theater 20" à Toronto qui s'occupe de promouvoir des jeunes auteurs et des jeunes artistes . Elle met en place une programmation tout au long de l'année faisant la plus grande part aux jeunes artistes , cette association vit des recettes mais surtout de donations  .

    Il en est de même pour la production des CD où ceux-ci préfèrent rester en terrain conquis et n'aiment pas les changements , Colm Wilkinson en a fait l'expérience avec son disque "My Best Friends Are Songs" , malgré son nom personne n'en a voulu car ils voulaient absolument qu'il reste dans le domaine des chansons de Broadway  . Colm Wilkinson s'est donc résolu à s'enregistrer et se produire lui-même ce qui lui a donné

    " une liberté et le plaisir de retrouver mes racines musicales , j'ai choisi mes musiciens , les studios , les chansons , je n'avais pas l'appui marketing et publicitaire d'une grande maison mais peu importe et la pochette c'est Simon mon second fils qui l'a faite "

     

    Show mais surtout Business

    "Quand un jeune demande des conseils il faut malheureusement lui enlever pas mal d'illusions . Notre métier c'est le Show mais c'est surtout devenu du Business même dans les écoles comme le RADA on leur apprends rapidement à savoir lire les contrats . Et il le faut , lire les contrats , savoir discuter , parler marketing et ne pas se faire avoir . Car au début on se fait tous toujours avoir . Et même plus tard quand on ne prends pas le temps de lire tous les petits alinéas des contrats . Alors il faut accepter de passer 80% de son temps à parler business , c'est ce que je fais c'est pas ce qui me plaît mais je le fais , discuter des contrats, des salles, musiciens c'est une entreprise  .

    Les 20% qui restent c'est la musique et le chant . Dans ces 20% il y a  le plaisir du chant sur scène  mais il y aussi le travail c'est un plaisir et un travail , la comédie musicale implique 2 disciplines celui d'acteur et celui de chanteur  . Il faut apprendre  à prendre soin de sa voix et du corps en général. Le théatre  musical ne pardonne pas les écarts lorsque vous commencez une pièce pour des semaines et des semaines à raison de 8 spectacles par semaine il faut être constant, discipliné . Je  dit aux jeunes chanteurs prenez soin de votre corps sinon il va vous lâcher et votre voix avec . Des choses de bon sens mais indispensable pas fumer , pas boire , exercices physiques et vocaux , sommeil régulier , pas de laitages - très mauvais pour la voix - .On est loin de la vie d'un chanteur de rock !! c'est contraignant et on devient rapidement obsédé par sa voix . Le matin au réveil s'est toujours l'inquiétude de la voix . Le moindre pépin tourne à la catastrophe et un remplacement est toujours mal vu .

    Maintenant j'avoue je me laisse aller et je ne fais plus les grosses comédies musicales au long court , je laisse ça aux plus jeunes , les concerts me suffisent et lorsque une tournée se prépare  je m'y mets .

         

    Ces conseils de bon sens , il ne les a appliquer à lui-même qu'à partir de son engagement comme Judas dans JCS  , à l'époque il fumait , buvait pas mal avec la troupe

    " vous savez aller au Pub en Irlande c'est important c'est presque un acte social mais j'ai très vite compris que je ne pourrais plus le faire , après la scène partir avec tous les gars de la troupe boire , le lendemain j'étais mauvais physiquement et vocalement donc j'ai décidé d'arrêter totalement . C'était un rôle vocalement très fatiguant et il fallait être à 110% de sa forme . A Londres il changeait tous les 2 mois de chanteurs pour le rôle de Judas .Après les 6 mois de Dublin ils m'ont demandé si je pouvais venir à Londres pour tenir le rôle de préférence longtemps je l'ai tenu 2 ans et demi . J'avais pris la bonne décision pas de cigarettes pas d'alcools pas de drogues . Rarement un verre de vin . Une vie presque monacale  mais pas pour tout dit-il en riant "   

     

     

     

    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :