• 087 - The Meaning of Life ... Le sens de la vie ... Le livre

    Livre The Meaning Of Life - Gay Byrne

     

    Interviews devenues parties intégrantes d'un livre de Gay Byrne  .

     Sur la RTE s'est déroulé une série d'interviews tenues par Gay Byrne  dont celle de Colm que je vous ai diffusé et traduite . Gay Byrne a rassemblé les 20 interviews intimes qu'il a faite dans un livre "The Meaning Of Life " . Parmi les invités on peut noter l'acteur Colin Farrel, la chanteuse Sinéad O'connor ,l'homme d'affaires Richard Branson ,le chanteur Bono ,Dr Rowan Williams archevêque de Canterbury  , l'acteur Martin Sheen  et bien d'autres l'émission existant depuis 2009  

    Une des questions centrales pour chaque invité est son regard sur la foi , Gay Byrne préférant ne pas dire sa propre opinion car "cela compromettrez  tout si les gens connaissait ma position . Ce que vous y verrez c'est qu'ils sont tous en recherche . Et que personne ne détient la vérité "

    Le 6 Octobre  2013 était invité Colm Wilkinson   

     

    Voici le texte introductif de l'interview de Colm Wilkinson écrit par Gay Byrne . 

     

    COLM WILKINSON

    Bring Him Home - Ramenez-le à la maison 

    Où est la maison ? 

    "Où le cœur est " . Une simple phrase mais une notion difficile . A l'heure actuelle , le cœur de "Colm C.T Wilkinson " est sans doute là où sa femme et sa famille sont , et où ils sont depuis de nombreuses années à Toronto .

    Ah, mais est-ce sa maison  ?

    Il y a quelques jours , j'avais interviewé Colm , durant sa tournée triomphale en Irlande et je l'ai vu tout à fait bouleversé , quand Anne Cassin l'a fait revenir sur les pas de sa maison de son enfance à Dublin . La maison modeste à Mangerton Road , Drimnagh, où les 10 enfants Wilkinson grandirent jusqu'à la réussite de l'entreprise d'asphalte du père qui décida de leur déménagement, est clairement l'Eden que Colm estime avoir été banni pour toujours comme enfant .

    Sauf que Colm ne croit pas aux péchés originels . Et qui pourrait l'en blâmer ?  Très peu de péchés sont originels de nos jours. Et c' était un péché du père.

    Comme son père, Colm est un homme qui s'est construit lui-même. Peut-être trop comme son père . Ils étaient en total désaccord et Colm était toujours avide de l'approbation et de l'encouragement de cet homme sévère de Belfast qui était rarement, même dans la vie, capable de ce don. Imaginez la déception de cet homme , il donne au jeune Colm la possibilité de paver ou goudronner, ce qui est, pour ce père, le plus sûr moyen de s'enrichir. Et que fait ce garçon ? il rejoint un groupe de rock et poursuit une carrière d'irresponsable  bon à rien comme chanteur itinérant . Quelle catastrophe .

    Bien sûr , ce n'est pas vraiment comme cela que Colm le perçoit . Perché en haut d'une colline à Toronto  et sur une petite montagne de disques d'or et de prix musicaux et de théâtre , il considère fort justement sa voix comme son trésor - certainement son gagne-pain- et il la protège soigneusement . Il porte souvent des gants , il n'est pas atteint du syndrome de Mickael Jackson , mais il est très attentif à attraper le moins de germes possibles qui pourraient l'éloigner de la scène . Un "Selfie" rapide pour vous pourrait lui signifier des semaines d'arrêt et cet Irlandais indépendant n'a  jamais perdu sa crainte d'être sans emploi .

    Il admet facilement et librement qu'il est homme de contradictions . Son plus fameux rôle , avec une chanson écrite pour lui , celui de Jean Valjean dans les Misérables , s'appuie sur le pouvoir de la foi . Sauf que Colm , qui a donné vie à cette foi en mots et chansons pendant 29 ans , actuellement ne croit pas . Il admire les bonnes actions. Il voit l'Evêque de Digne , dans les Misérables, comme un modèle d'humanité. Mais c'est dans l'humanité que croit Colm et non dans la foi sous - jacente de l'évêque .

    Il  y a une autre apparente contradiction :  Tandis que la plupart des acteurs et chanteurs  irlandais restaient et pointaient  au chômage dans les années  70 et 80 , Colm prend la route et le chemin de West-End pour nourrir sa famille restée à Bray . Pour un mari dévoué et un homme qui aime la vie de  famille , passer tant de temps et de nuits dans des vestiaires humides  de Charing Cross  Road ou jouer dans des salles ou cabarets à demi-pleins dans l'Irlande rurale , est un véritable signe de son amour pour son foyer . Chaque force vocale de Colm a été tournée pour mettre un toit sur la tête de sa famille - peu importe qu'il n' ait pu le partager  que rarement  avec eux .

    Il aime revenir à Dublin mais cela le trouble clairement , non pas parce qu'il n'a plus de maison ici en dehors du confort des hôtels .

    Ce n'est simplement pas sa maison . Ce n'est pas Mangerton Road .

     

    Colm Wilkinson

     

     

    Colm Wilkinson - Kick the can - 1975 

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :