• 079 - Instant émotion ...

     

     

     

     

    Mangerton roadMangerton road - Colm WilkinsonMangerton road

     Mangerton road                                                                                                                                     Mangerton road  - Colm Wilkinson                                                                    Mangerton road

    Colm revient dans la rue de son enfance Mangerton Road .

    Au N° 68 précisément , rue de sa naissance et de son enfance dans un quartier/cité ouvrière aux maisonnettes identiques avec jardinet . En plaisantant il raconte qu'il était dans la partie "chic" de la cité car la maison avait 4 pièces ( naissance dans la pièce du bas ) ce qui pour accueillir les 10 enfants et les parents ne semblent pas de trop .  Maisonnette qu'il quittera avec chagrin et regrets même si ce fut pour une maison plus grande et avec plus de "conforts ". 

    Moment d'émotions évidentes, Colm Wilkinson récitant les paroles de sa chanson Mangerton (écrite en 1980) avec une voix tremblante puis étranglée qu'il tente de maîtriser .

     

     durée 1.49

     

     

    Mangerton, Oh Mangerton , je me souviens quand nous étions jeune

    Mangerton Oh Mangerton , je me souviens de cet été au doux soleil

     

    Et c'était la vie d'enfant qui s'en allait

    mon visage rouge cramoisi

    les cheveux coupés,les jambes dodus, les bras blessés à force de grimper aux arbres

    Et la vieille voiture noire quittant la vallée et l'herbe était jaune et mourrait

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions

      

    Je me glissais dans le confessionnal pour avouer mes péchés

    dans la sainte crainte et en tremblant

    Avec le visage d'un renard le vieux prêtre observait

    et essayait d'entendre de ses oreilles fatiguées ma longue et terrible litanie .

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions .

      

    Nous avions fait les paquets , la famille s'agrandissait encore 

    et nous devions nous en aller  froidement , 

    Je pensais que j'allais mourir, je savais pour sûr que j'allais pleurer au moment de partir .

    Ce que j'ai laissé derrière jamais je ne le retrouverai même si je continue à chercher

     

    Je ne peux revenir en arrière,

    je ne peux aller de l'avant mais je me souviens tout le temps de ce que nous étions .

     

    Mangerton Oh Mangerton je me souviens quand j'étais jeune

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Février à 08:33

    Et oui c'est parfois très émouvant de retrouver nos racines

    j'ai fait un article à paraître en mars ou j'y ai mis la photo de la maison de mon enfance pour moi elle reste très chère dans mon coeur 

    bien sur elle ne nous appartient plus mes parents ayant vendu 

    mais pour moi elle reste et restera Ma maison 

    gros bisous ma douce 

    avec toute mon amitié couvres toi bien il fait très froid

    Mado

    2
    Lundi 26 Février à 08:59

    Bonjour Nadine.
    J'espère que comme nous tu as passé un bon week-end et que tout va comme tu veux.
    Samedi nous sommes avons fait la tournée des grands magasins, histoire de marcher un peu mais hier nous n'avons pas mis le nez dehors à cause du vent.
    La météo nous annonce une vague de froid, on verra bien. Pour le moment nous avons un petit moins 10°.
    Je te souhaite une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

    3
    oncle Dan
    Lundi 26 Février à 09:18

    Bonjour ma Nadine .

    MERCI d ' être venue te réchauffer au son de la voix ensoleillée de

    JOHNNY  DORELLI  .  cool

    C'est toujours émouvant de revivre une partie de son enfance sur les lieux

    qui nous ont vus grandir .

    Je me souviens d 'un document ou DALIDA retrouve au CAIRE la maison de son

    enfance  .... Elle était en sanglot en pénétrant à nouveau dans cette maison

    qu 'elle n 'avait pas revue depuis des années !

    Bon début de semaine .

    Gros bisous .

    Daniel

     

    4
    Lundi 26 Février à 09:52

    coucou ma nadine

    je me doute que Colm était très émus de revoir ou il a grandit

    moi pour l'instant ça ne risque pas de m'arriver, j'ai toujours vécus dans la même maison mais la avec la vente de ma maison dans quelque années si je reviens dans cette rue, j'en serais émus aussi

    bonne journée bien au chaud nadine

    gros bisous

    5
    Lundi 26 Février à 10:20

    bonjour

    on sent dans sa voix qu'il est ému de retrouver ce quartier !! les gens aussi !!

    Pour nous ça va, 32 degrés

    bisous

    6
    Lundi 26 Février à 10:53

    Bonjour,

    merci de la découverte intime dans la vie de Colm, un peu de son passé,

    un bon tour dans les coulisses, et la vie privée de cet artiste

    7
    escapade40
    Lundi 26 Février à 11:03

    Bonjour Nadine , oui Colm est trés ému et ta vidéo nous le descrit bien ! . Bonne journée malgré ce froid ,  gros bisous , escapade , 

    8
    Lundi 26 Février à 11:13

    toujours émouvant de revoir la maison ou tu a passer ta jeunesse nostalgie qui te fait penser que tu vieilli et oui jean 

    9
    mimi07
    Lundi 26 Février à 11:15

    coucou ma nad!!!c'est toujours dificile

    de revoir ou nous habitions,jeunes!moi la maison de mes parents a ete vendue

    et j'i du pleurer pendant 10 mns devant car c'etait contre mon gres

    mais voila la vie est ainssi faite!!!e vais mieux ,mais pas e perrou non plus!

    bon debut de semaine et gros bisous

    10
    Lundi 26 Février à 11:35

    Bonjour ma chère Nadine,

    Belles photos de la ville natale de Colm, que d'émotions pour lui.

    Merci pour ton commentaire, je suis toujours ravie d'avoir ta visite et de lire tes commentaires.

    Passes une bonne journée, pas trop froide j'espère.Chez nous soleil et froid, on a plus l'habitude des hivers comme ça.

    Gros bisous amicaux

    Florence 

    11
    Lundi 26 Février à 11:55

    Bonjour ma Nadine

    Que d'émotion et çà se comprend, c'est tellement émouvant de retrouver ses racines, merci pour ce beau moment.

    Je pensais que tu avais une future belle fille Réunionnaise, mais peu importe le principal c'est que ton fils est heureux avec sa compagne et un beau mélange Breton Sénégal, tout plein de bonheur à lui et profite bien avec ta famille ma Nadine. Les vacances ici c'est en mars et j'aurai mon petit fils à garder.

    C'est sous le soleil, après avoir eu un gros orage cette nuit, que je viens te faire un petit coucou.

    Une envolée de gros bisous d'amitié de mon île toujours aussi intense en chaleur.

    12
    Lundi 26 Février à 12:28

    Coucou Nadine

    Il est toujours émouvant de retrouver le lieu

    de son enfance et sa maison si elle est là encore.

    Perso, je n'ai retrouvé que les lieux, c'est inscrit dans ma mémoire.

    passe une belle journée au chaud

    bisous mon amie

    13
    babou
    Lundi 26 Février à 16:16

    a oui que de souvenir de sa maison natale

    suis née dans la maison en 1938 pas de clinique

    puis la guerre a  casser la maison mais je me souviens de tout je la revoie

    il a raison  on a tous  un souvenir d'enfance

    bisous bonne semaine profite de tes enfants

    14
    Lundi 26 Février à 18:25

    Hello NAD,

    Y me parait sympa ce type!

    J'aime son chapeau mais beaucoup moins ses godasses.

    Bonne fin de journée.

    Biz

    ...mais c'est vrai qu'avec son dos, il ne doit pas pouvoir mettre  n'importe quoi( voute plantaire, voute plantaire oblige ).

     

    15
    geoss33
    Mercredi 28 Février à 10:54

    Bonjour Nadine

    Très émouvant c'est vrai que je ferais une grande marche arrière d'une soixantaine d'années

    bonne journée à toi 

    bisous ... Georges

    16
    Jeudi 1er Mars à 16:36

    Bonjour Nadine,

    Quand on a quitté la maison de son enfance et que l'on y a laissé des souvenirs, c'est très émouvant de la retrouver mais quand on vit dans la maison de ses ancêtres, ça l'est aussi.

    La maison où j'habite appartenait à la famille de ma grand-mère maternelle, mon grand-père maternel leur a acheté en 1919 et ma mère y est née et elle y finira ses jours. Moi je suis venue y habiter j'avais guère plus d'un  an et j'ai la chance d'avoir des photos de cette époque. Et puis tant d'histoires que ma mère m'a racontée sur cette maison.....

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :